Relation toxique
Amour

Comment se sortir d’une relation qui destructrice?

Les femmes qui vivent mal leur vie de couple sont plus nombreuses qu’on le pense. Une relation toxique peut très bien concerner des gens qui semblent bien aller en apparence. C’est pour cette raison qu’il faut prendre cela au sérieux et qu’il est toujours intéressant de faire une thérapie ou tout au moins une introspection honnête de soi-même et une étude honnête de son couple. Il faut se poser les bonnes questions pour savoir si la personne avec laquelle nous vivons est la bonne et si il est bien raisonnable de continuer? Cela passe par une nécessaire phase de questionnement. Il faut donc se poser les bonnes questions pour avoir les bonnes réponses.

relation toxique

Qu’est ce qu’une relation toxique?

Il peut paraître naïf de se poser cette question mais la réponse est un peu plus compliquée que cela. En effet, il faut distinguer les moments de mauvaise entente des moments ou attitudes purement néfastes. Ce qui est de l’ordre du toxique est ce qui est récurent. Nous avons un premier signe ici: La redondance.

Un autre signe que quelque-chose ne va pas est la manière dont on se sent quand on est en couple. Si on est constamment en sensation de mal-être c’est que ça ne va pas.

Mais le signe le plus fort est quand ce mal-être devient souffrance et que, pour une raison que nous n’arrivons pas à nous expliquer, nous n’arrivons pas à nous sortir de cet état.

Le fait d’être enfermé dans un schéma destructeur est sans doute le symptôme le plus important. C’est être dans une prison sans barreau. Mais on sait pourtant que cela ne mène nulle-part et que cela nous fait du mal, il n’y a pas de doute à ce sujet.

Pourquoi tu ne fais rien?

C’est une question que les autres posent souvent car ils ne comprennent pas et se demandent pourquoi nous somme sans réponse.
Les amis, la famille voient souvent ce qui se passe mais ils ne savent pas quoi faire et si ils n’ont pas de problèmes, il est parfois difficile pour eux d’avoir de l’empathie.

La raison qui fait que nous n’arrivons pas à prendre la décision de sortir d’une relation toxique est la souffrance elle-même qui engendre la peur de prendre des décisions et donc l’absence de décision. Quand on s’enferme dans son malheur c’est comme-ci plus rien d’autre ne comptait, comme si il n’y avait plus d’autre monde que celui-ci. Cela devient si prenant que certains en perdent leur travail, restent chez-eux en dépression et vivent sous la coupe exclusive de leur conjoint. Cela ne fait qu’augmenter le sentiment de mal-être.

Qui est à l’origine du mal?

La plupart du temps on entend des témoignages de femmes qui parlent d’un ami ayant une emprise sur elles. Elles le mettent au centre de toutes les attentions et pour elles il est à l’origine de tout. Si cela est parfois vrai, il faut aussi se demander si les torts ne sont pas partagés et c’est cela que nous appelons analyse honnête. Une femme qui devient une mère à la naissance de son enfant et qui ne joue plus son rôle de femme peut agacer fortement un homme et être à l’origine de cette relation toxique.

Un changement hormonal comme à la ménopause, un événement difficile dans la vie peuvent être à l’origine d’un changement d’attitude.

Nous ne cherchons pas là à réduire ou excuser un comportement inapproprié du conjoint mais à comprendre la situation dans son ensemble, c’est important.
Il faut donc passer par une nécessaire période d’introspection honnête pour trouver la sortie du tunnel.

Mais bien entendu, un homme qui cache sa vraie nature pour la révéler plus tard, ça existe. Ils sont plus nombreux qu’on le croit et il ne faut pas oublier qu’au début de la relation les yeux de l’amour font oublier ces petits détails qui nous font dire par la suite: “Mais oui, je ne savais!”.
Les homme manipulateurs, violents dans leurs propos ou leurs gestes existent et ils prennent souvent plus de liberté au fil du temps et finissent par montrer clairement leur vrai visage mais pas toujours en public. Le fait qu’ils ne soient ce qu’ils sont qu’en privé est une chose qui complique notre propre rapport aux autres car ils ne nous croient pas toujours.

Mais une fois que l’on sait que tout notre malheur vient de la relation alors il faut agir.

Que faire?

D’abord, il ne faut pas se faire de films. Normalement nous venons de réfléchir sur la situation, nous savons de quoi il en retourne alors maintenant il est temps d’agir.

La première chose à faire est d’arrêter de vouloir recoller à tout prix des morceaux qui ne peuvent plus coïncider. Un triangle ne peut pas entrer dans un carré, c’est comme ça alors il faut en prendre son parti et accepter que les choses sont définitivement cassées. C’est très difficile mais si il était possible de revenir au bonheur, ce serait déjà fait et la relation ne serait pas toxique.

C’est comme comprendre que l’on est alcoolique, c’est une révélation mais c’est le point de départ de toute guérison.

La relation qui devient une drogue alors que nous souffrons demande une vraie stratégie de sortie. Mais comme la drogue, si nous voulons en sortir il ne faut pas toujours se mettre en contact avec elle. Et c’est le plus dur puisque par définition la drogue est addictive. Mais elle détruit avant tout et c’est ce qu’il faut garder à l’esprit en premier.

Il faut donc mettre en place une stratégie sur le long terme. Le fait de se sortir d’une situation comme celle-ci va demander des efforts physiques, moraux et financiers.

Les efforts physiques car la plupart du temps on se laisse aller et on s’affaiblit dans ce genre de situation. On ne fait pas d’exercice, on ne prend pus soin de soi et on grossit, ou au contraire on maigrit à l’extrême et le simple fait de monter un escalier ou de descendre les courses devient difficile. Il va falloir revenir à une vie plus saine et aussi songer à se faire belle car il faut revenir à une certaine estime de soi, c’est fondamental.

Les efforts moraux sont la base car il va falloir faire preuve de force morale pour se sortir de situation comme celle-ci c’est pour cela qu’il faut faire très attention car c’est le plus dur. Il va falloir suivre un calendrier, un plan, et s’y tenir c’est la seule solution. Autrement on retombera dans l’indécision. La partie morale est de loin la plus importante et c’est sur elle qu’il faut concentrer tout nos efforts.

Les efforts financiers sont le troisième pilier de notre processus de sortie de  crise car il est clair que le fait de dépendre d’un homme est mauvais. Mais parfois c’est lui qui dépend de nous et qui nous pompe tout notre argent donc il faut réfléchir l’aspect financier de la rupture car oui, c’est bien de cela dont nous parlons.

La rupture

C’est le plus souvent LA chose à faire. C’est le plus compliqué d’abord à accepter et ensuite à appliquer mais c’est pourtant salutaire. Il faut changer de vie, louer un appartement qui sera plus propre, qui sera le reflet de nous et de notre nouvelle vie.
Le changement de lieu est une condition fondamentale à la rupture. Il faut couper les ponts avec le passer à tous les sens du terme.
Cette rupture sera salutaire, elle ne sera pas simple mais elle sera au final vécue comme une tumeur dont on se débarrasserait.

Cette tumeur partie, il est alors possible de refaire sa vie et de repenser au bonheur. Bien-sûr il est impossible d’oublier les problèmes et ce par quoi on est passé mais il arrive un moment où tout cela n’est que souvenir.
Alors il faut s’ouvrir à autre chose et accepter la bénédiction de la nouvelle rencontre sans se dire qu’elle sera elle aussi une relation toxique mais qu’elle sera une nouvelle histoire à écrire à deux. Le monde n’est pas fait que de souffrance et de malheur, le bonheur existe, il faut savoir l’attirer et l’accueillir.