Tirage du Mô Tibetain

Nous connaissons de nombreux oracles et celui-ci est paradoxalement peu connu. Il est vrai que d’autres méthodes sont très populaires mais pourtant il est simple de faire sa voyance de cette manière.
Le Tibet est le pays Bouddhiste par excellence et cette religion n’a rien à-priori contre la divination c’est pour cela qu’il n’est pas rare de trouver oracles et autres horoscopes directement dans les temples. L’autre particularité de cette divination est d’être plutôt positive et aborde tous les sujets par le biais de petits aphorismes que l’on peut méditer.

La voyance en pratique

C’est on ne peut plus simple car on utilise pour cet oracle deux dés qui sont dessinés non pas de nombres mais de lettres/signes qui représentent des syllabes de prières. Pour connaître les présages de l’oracle il suffit de jeter les dés et de voir la combinaison des résultats qui se présentent sous la forme d’une petite phrase de quelques mots. Contrairement à d’autres supports qu’il faut interpréter, ici, tout est clair, il n’y a rien à réfléchir, n’importe qui peu lire son présage de cette manière.

Ce qui nous avons vu est le les mantras tibétains sont une manière de penser, de méditer autant qu’ne manière de prier c’est pour cette raison que cette manière de faire est très intéressante car elle permet de recevoir mais aussi d’une certaine manière d’interagir par le biais de la méditation, on n’est en fait pas passif ce qui est très positif.

La force de la prière tibétaine

Nous aimons beaucoup cette approche car elle est très positive, elle n’est pas fermée, pas obtus. Elle produit une voyance très fraîche au travers du Mô car elle donne à la journée par exemple nue note aussi fraîche que spirituelle. C’est en fait à l’image du Bouddhisme qui se caractérise par son ouverture et sa fraîcheur et son côté bien moins, voir même pas du tout, dogmatique que bien d’autres religions qui posent tellement de problèmes qu’elles en arrivent à faire augmenter la proportion de personnes athées dans le monde. En effet, ces derniers représentent le courant qui se propage le plus dans les pays développés.

Nous avons parlé de ce côté philosophique qui est intéressant dans cette mystique car c’est aussi une forme de sagesse qui permet aussi de penser ce qui est rare dans les religions puisque la plupart du temps les religions font au contraire tout pour ne pas permettre de penser, ici, la sagesse est de rigueur et c’est ce qui fait la beauté du bouddhisme et la beauté du Mô Tibétain.